Blog créé grâce à Iblogyou. Créer un blog gratuitement en moins de 5 minutes.

Québec Aventure

Laetitia et Vincent

Délivrance de médicaments Posté le Jeudi 6 Octobre 2011 à 17h21

    Pour toute délivrance de médicaments pour un séjour à l'étranger de plus de 30 jours, la démarche est simple. Parait-il... !

    Mon médecin dans le Jura m'a prescit une ordonnance et m'a donné les renseignements pour la démarche. L'ordonnance doit comporter les mentions "départ à l'étranger" et "les médicaments peuvent être délivrés en une seule fois". Un mois et demi avant le départ (on n'est jamais assez trop prudent), je me tourne vers la pharmacie qui devrait me donner une attestation à envoyer à la CPAM jointe de l'ordonnance. Trop facile !!! smiley

Image

    En réalité, les deux mentions ne sont évidemment pas inscrites sur mon papier ! En plus des mentions manquantes, je dois faire tout l'inverse de ce qui m'a été dit smiley ! Je recontact donc le médecin... absent ! Mais pourquoi l'administration française ne fonctionne-t-elle pas du premier coup ?!?

    Après l'ordonnance rectifiée, j'appelle la CPAM de l'Isère car en plus de l'ordonnance, je dois joindre une attestation avec les circonstances et la date de départ ainsi que la durée de séjour. Bref, je préfère appeler pour savoir ce qu'il faut écrire dans cette lettre. J'exécute et j'envois, accompagnée de ma nouvelle ordonnance, à la CPAM de l'Isère.

    Deux semaines après l'envoi de ce courrier, aucune nouvelle dans la boite aux lettres. J'appelle la CPAM qui me dirige vers le Service Médical. Mon dossier est introuvable et ils me recontacteront dans les prochaines 48h ! smiley Deux jours passés, ainsi qu'un week-end, aucun coup de téléphone et j'apprends que mon courrier est arrivé en Isère, avec la mauvaise adresse !

    Quelques jours après, j'ai une simple lettre, m'indiquant que j'ai un avis favorable pour la délivrance de médicaments. Mais quels médicaments car rien ne mentionne le nom de ces derniers dans la lettre reçue ? Je me tourne à la pharmacie afin d'obtenir, enfin en main propre, mes médicaments. J'avais gardé, par précaution, l'ancienne ordonnance. Afin de me délivrer les médicaments, la pharmacie s'est donc appuyée sur l'ordonnance erronnée ! Bravo smiley. Il faut voir également que sans l'erreur du médecin, donc sans la première ordonnance qui aurait dû être détruite, je n'aurai jamais eu mes médicaments. Je vous avouerai bien que je n'y comprends rien du tout smiley même si je suis au coeur de cette histoire. Et heureusement que je m'y suis prise à l'avance !

    Mais l'histoire n'en reste pas là puisque cette démarche est pour seulement six mois de presciption smiley. Donc, après ce délai, je dois trouver un médicament équivalent au Québec !

Un commentaire. Dernier par Pascale le 06-10-2011 à 17h35 - Permalien - Partager
Commentaires