Blog créé grâce à Iblogyou. Créer un blog gratuitement en moins de 5 minutes.

Québec Aventure

Laetitia et Vincent

Un automne (presque) comme les autres Posté le Jeudi 5 Novembre 2015 à 23h00

   Chanceux. Tout le monde souhaiterai être chanceux. Mais que cela veux dire ? Je me réveille tous les matins en me disant que je suis chanceuse. J'ai la chance d'être depuis quatre années au Québec. J'ai la chance de voir toutes ces merveilles sortis tout droit d'encyclopédies. J'ai la chance d'observer des oiseaux sortis de guides ornithologiques. J'ai la chance de pouvoir les observer mais également les manipuler et l'immenses chance de les baguer. Qui à cette chance de pouvoir dire cela un jour ? Mais en même temps, la chance, je l'a provoque ! Je n'aurai jamais voyagé, observé la faune de si proche ou encore pouvoir manipuler et baguer des osieaux si je n'avais pas provoqué cette chance en prenant des décisions, des chemins hors des sentiers battus !

Image

Cliquez sur les photos afin de les agrandir

   Être assistant bagueur à l'Observatoire d'Oiseaux de Tadoussac au sein de la Réserve national de faune du Cap Tourmente a été une intéressante, passionnante et enrichissante expérience. Le projet pilote né en 2015 à vu le jour pour le suivi de la migration automnale sur un site enchanteur qu'est le Cap Tourmente. Site particulier où des milliers d'Oies des neiges se rassemblent à chaque année, le Cap Tourmente est l'un des plus importants sites au Québec rassemblant de multiples habitats et jouant un rôle de site de repos pour les oiseaux migrateurs. Le projet de baguage au Cap Tourmente vise une famille d'oiseaux particuliers : les parulines.

       Pour commencer, la capture d'oiseaux se fait dans ce que l'on nomme des filets japonais. Posés sur des lieux stratégiques, les passereaux (genre les mésanges, bruants, parulines...) se prennent dans les mailles !

Image

Mésange à tête noire prise dans le filet (photo Hilde Marie Johansen)

   Par la suite, prenez une équipe des plus extraordinaires ! J'ai eu le rôle important de former les bénévoles volontaires et impliqués dans le démaillage et la manipulation d'oiseaux. A chaque jour, j'ai également effectué un recensement sur les espèces présentes sur le site.

ImageOiseaux capturés et bagués lors du projet-pilote

(photos appartenant à L. Desbordes, H. M. Johansen, O. Lauzon, M-H Chabot ou I. Devost)

   Sous la responsabilité d'une bagueuse réputée québeco-norvégienne, j'ai également bagué quelques centaines d'oiseaux migrateurs. C'est un début d'une belle histoire...

ImageClquez sur le patchwork afin de l'agrandir

(photos appartenant à L. Desbordes, H. M. Johansen, O. Lauzon, M-H Chabot ou I. Devost)

Un commentaire. Dernier par Ginou et Daniel le 06-11-2015 à 21h01 - Permalien - Partager
Commentaires