Blog créé grâce à Iblogyou. Créer un blog gratuitement en moins de 5 minutes.

Krystin Vesterälen, ses livres

ses livres et ses écrits

les textes en cours Publié le Mardi 5 Avril 2016 à 12:17:19

Zaventem (Belgique)

Il est terrible ce bruit
d’os cassés dans un aéroport
quand il remue dans la mémoire de l'homme qui souffre
elle est terrible aussi la tête de l'homme manipulé
quand il se découvre après toutes ses monstruosités
dans le miroir des regards.
Il ne se reconnait pas dans celui qui le regarde
il s'en fout de sa tête, l'homme !
il s’imagine avoir une autre tête
une tête de poignard 
avec une sauce au sang de l’homme
ou une tête arrachée par une bombe.
Il sourit d’aise derrière ses dents.
Il grince des dents avec délectation
car il se moque de son dieu                                                                                     car il se moque des hommes
et il compte sur ses doigts les jours                                                                         les jours où il n'a pas tué
et ça ne peut pas durer
c’est long d’attendre
tous les jours, toutes les nuits
sans assassiner son dieu
Car dans l'intérieur de sa tête
la manipulation
pour manipulé en mal de vivre.

© Krystin Vesterälen – 22 mars 2016

 

 

L’hiver est de retour !
La dernière des roses
de ses pétales palies
se ferme au premier gel.
La terre nourricière
se repose et s’endort.
Tout se ferme, se calfeutre

Les noceurs en gaîté, 
Avec leurs chansons, 
Célèbrent auprès du feu
Le manteau de neige. 
La musique des flocons 
enfin arrivée 
crisse sous les talons. 

De sa robe noire, 
La jeune veuve 
S'en va pleurer
Son amour perdu. 
Et la lune alanguie 
Témoin de son désespoir 
S’éloigne discrètement.                                                                                            

Tu n’aimes personne
Ni l’Homme
Ni les ancêtres
Hormis ton histoire.
Va voir
Au cimetière 
Ta fosse sans nom. 

© Krystin Vesterälen – 26 mars 2016

 

 

 

Ecrire un commentaire - Permalien - Partager