Blog créé grâce à Iblogyou. Créer un blog gratuitement en moins de 5 minutes.

Breizh-Box

Toujours à l'ouest !

L enterrement Publié le Mardi 26 Septembre 2006 à 22:32:41

Image

 

Il faisait beau ce jour la, il fait toujours beau quand tu bosses!

Il faisait encore beau quand le telephone sonna, mon oeil vif repera le numero et en une fraction de seconde su qui tentait de me joindre, je decrochai avec une rapidite experte tout en ayant pris soin de me garer.

Il faisait beau quand le lourd allo, resona comme le glas, rien qu a ce mot, rien qu a cette intonation, j avais su qu il etait arrive quelque chose de pire.

Il faisait toujours beau sur la route du retour, mais le regard etait vide, les nuages s amoncelaient dans ma tete et laissaient couler une pluie fine sur mes joues rougies. Mémé etait morte.

Il faisait evidement beau quand je poussai le portillon, et la ce fut le creux depressionaire barometrique! Deja le monde etait la, je serrai des mains, j agrippai des epaules, sechai quelques larmes des autres, c est dingue comment ils sont sensibles dans cette famille, mémé etait la a attendre je ne sais quoi en plein milieu du salon, non en fait je crois plutot que c est nous qui l attendions et on pouvait toujours l attendre maintenant...

Le lendemain fut plus difficile les lendemains sont toujours plus difficiles, regardez les lendemains de fete! je m egare, j en ai fait des cafes ce jours la, j en ai rempli des verres ce jour la, et puis il y avait cette odeur, une odeur apre et puissante, non moi aussi j avais bien pense que cela pouvait venir de mémé, mais non j avais verifie la table refrigeree etait au maximum, on eu dit qu un animal avait fait sous un meuble tellement cela etait genant, mais non bien sur, le dernier chien de mémé c etait fait ecrabouille il y a deja 4 ans par une voiture et vu son age elle avait decide de finir seule enfin sans animaux je veux dire, Donc mon enquete nasale me mena a un gros bouquet aux pieds de mémé c etait les fleurs qui incomodaient l atmosphere.

Et ca pleurait ca pleurait, mais ils sont fou ou quoi ca vaut la peine de faire une tete de six pieds de long le jour ou mémé va six pieds sous terre! Elle etait si legere elle, enfin c est une image...

Bref, une fois mémé mise en boite, vissee, chargée dans un superbe corbillard neuf(la classe), nous nous dirigeames vers l eglise.

le cortege etait lent comme il se doit, et l entree dans l eglise se fit sous une pluie de soleil filtrant par les vitraux, c etait magnifique.

Y a pas idee non plus de partir sous un tel soleil, et dire qu en plus il faut porter du sombre...j aurais du mettre du blanc, ca aurait fait rigoler mémé ca tiens!

Vint donc le cure et son sermon, ca ceux la, elle ne les portaient pas dans con coeur la mémé mais encore une fois ce sont ses enfants qui avaient decides pour elle...

C est a ce moment la que je ne pu me retenir, et je pouffai, oui les grandes emotions moi ca me fait rire j ai les nerfs sensibles vous savez, mais bon avec l habitude je reussi a tourner ca en quinte de toux,et hop ni vu j t embrouille.... c est embarrassant quand ce genre de tic mais bon il faut vivre avec...

Apres l eglise ce fut le tour de la procession, le lent cortege pedestre, glissait sur le bitume en silence, et cette odeur, encore! Elle nous precedait cette fois, telle l effluve d un cadavre attirant les charognards.

Et puis on la mise en terre mémé. c est profond un caveau!

Et puis on a jette de la terre dessus. Elle qui aimait tant le jardinage je suis sur que cela lui aurait fait plaisir.

Et puis on l a laisse la a cote de son mari, de son fils cadet, tranquile...

Et apres, nous sommes alles dans un des bar du village, histoire de ne pas se quitter comme ca et puisque c etait prevu, oui ici cela se fait apres les enterrements, de manger un bout et de boire un coup.

Moi cela m enerve d entendre les vieilles tantes toutes heureuses que ce ne soient pas elles que l on enterre, rire comme des damnees, et parler fort, je trouve ca si indecent, si deplace...

Bref, mémé sous terre, il fallu rentrer, demain viendraient d autres charognards, ceux qui pilleraient les restes de mémé, enfin ce qui lui restait plus exactement, il n y aurait plus de soleil cette fois la, plutot des orages!

Ah, tout fini par finir...

 

Ecrire un commentaire - Permalien - Partager