Blog créé grâce à Iblogyou. Créer un blog gratuitement en moins de 5 minutes.

GNAOUL

SINEGANDOUM

Début travaux réfection forage F.3 de Darou Mousty Publié le Samedi 25 Décembre 2010 à 18:08:30

Le 24 Décembre 2010 aux environs de 13 heures est arrivée à  Darou Mousty  une équipe de techniciens Chinois venue évaluer les travaux à entreprendre pour la réfection du forage F.3 tombé en panne depuis prés de neuf mois.

 

En effet la ville disposant de trois forages, subi depuis plusieurs mois une insuffisance de production en eau potable suite à la panne du  forage F.3 et des nombreux délestages.

Réalisé depuis 2003, cet ouvrage est resté inactif jusqu’en 2004 ; date de sa mise à disposition des populations pour venir en appoint aux deux qui existaient déjà. Sa capacité de stockage est de 200m3.Le F.1 situé à l’est de la localité, date de 1949  et a été inauguré le 1er Janvier 1950 par le Gouverneur Général Paul BECHARD et dispose d’une capacité de stockage de 100 m3. Le F.2 construit puis mis en service entre 1993 et 1994, est implanté à l’ouest de la ville avec une capacité de stockage de 150 m3.

La capacité totale de stockage des trois forages est de 450m3 pour une population estimée à 60.000 âmes y compris les villages polarisés par ces ouvrages et le cheptel composé de bovins, ovins, caprins et équins.

 

S’agissant de l’exploitation de ces forages, elle est confiée à un Comité de gestion fonctionnant bon an mal an avec  une clientèle pas du tout régulière dans le versement de ses cotisations mensuelles fixées à 1000frs par ménages et 250frs ou 150frs pour les têtes de bêtes.

Vivement que des mesures et dispositions soient prises par cette clientèle et les personnes de bonne volonté afin de l’aider à éponger son ardoise vis-à-vis de la SENELEC et de ses fournisseurs.-

"yal gnaoul"

Ecrire un commentaire - Permalien - Partager
Magal Darou Mousty-2010 Publié le Vendredi 24 Décembre 2010 à 03:09:57

Comme d’habitude,le magal annuel de Darou Mousty commémore la rencontre à Saint Louis,entre Mame Thierno MBACKE fondateur, en 1912 de la ville de Darou Mousty et son frère aîné Serigne Touba, fondateur du mouridisme, a vécu.

Ce guide religieux qui a été arbitrairement déporté au Gabon par le colonisateur après un périple qui l’a conduit à travers les anciennes colonies comme la Guinée, la Sierra Léone, la Côte d’Ivoire, le Gabon pour ne citer que ceux là, était hors du commun.

Jadis, cet événement célébrait la disparition de Borom Darou. Mais c’est sous le magistère de Serigne Fallou MBACKE ; deuxième Khalife général des mourides, que Serigne Abdou Khoudoss MBACKE, second khalife de la famille de Borom Darou, avait reçu les recommandations de célébrer plutôt celle de la rencontre citée plus haut. Le grand frère devait recevoir de son cadet consanguin, le compte rendu de tous les événements qui ont du se produire pendant son absence ayant duré 07 ans, 07 mois et 07 jours. La dimension spirituelle de Serigne Touba est telle que ; sans même échanger mots avec son frère cadet, lui a souligné certaines péripéties de la vie de la famille durant sa longue absence. Celles ci ont confondu Borom Darou en gratitudes envers Dieu, son prophète Mohamed et son vénérable guide Serigne Touba.

Pour revenir à cet événement, il faudra retenir trois événements majeurs.

D’abord la conférence tenue par les petits fils de Thierno Birahim MBACKE à la résidence du même nom ; construite à l’Est de la grande mosquée magistralement agrandie et modernisée Ces édifices religieux sont devenus les centres d’intérêt des pèlerins de passage dans la localité. Ils sont l’œuvre de ce grand et généreux cœur- Serigne Cheikh Khady MBACKE, troisième khalife de Borom Darou depuis 2004 ; année de la disparition du vénéré Serigne Abdou Khoudoss MBACKE qui a été depuis 1983, le second khalife et le successeur de Serigne Modou Awa Balla MBACKE, pionnier des khalifes de « Ndamal Darou »depuis 1943.

Le second événement a été cette cérémonie officielle placée sous l’autorité religieuse de Serigne Bassirou Abdou Khoudoss MBACKE, porte parole de la famille. Ce dernier avait à ses cotés tous les autres dignitaires de la famille non retenus en famille pour la même cause.

S’agissant du troisième événement, il se rapporte au tonnage de riz que l’Etat avait l’habitude d’attribuer aux chefs religieux comme contribution aux charges inhérentes à l’organisation de cet événement qui draine beaucoup de monde chez les eux.

Jusqu’à la veille au soir, il n’était pas encore arrivé. Ce retard commençait à faire des mécontents au sein des familles qui comptent beaucoup sur ce coup de pouce de l’Etat.

 

En arrivant à la cérémonie aux environs de 11heures, la délégation officielle conduite par le Ministre d’Etat Moustapha SOURANG, comprenait entre autres, les Ministres Modou DIAGNE Fada, Thierno LO, des députés,sénateurs et Conseillers de la république ; sans compter un éventail d’autorités diverses.

En prenant la parole Moustapha SOURANG a magnifié la modestie, la simplicité et l’humilité de Serigne Cheikh Khady MBACKE qui dit t’il, malgré toutes ces réalisations avec et pour le bien des talibés, vit sous un toit de chaume, loin des choses modernes de ce bas monde et ambitionne d’autres projets d’embellissement et de modernisation de la ville qui verront l’Etat s’y impliquer sans nul doute.

Très proche des familles MBACKE, le ministre d’état a souligné d’autres considérations qui toutes confondues, font de cette famille de Borom Darou, un modèle à vulgariser.

Image

Serigne Bassirou, porte parole de la famille, en réponse à l’adresse du ministre d’Etat a commencé par adresser un satisfecit à tous les services qui de près ou de loin ont été impliqués à l’organisation de cette commémoration ; malgré les quelques lacunes qu’il avait soulignées la veille .

Poursuivant son récit, il a signalé la présence à Darou Mousty, du Khalife général des mourides Serigne Sidy Moctar MBACKE plus connu sous le nom de Serigne Cheikh Maty Leye MBACKE qui vient pour la deuxième fois dans ses appartements construits au quartier Darou Khoudoss avant qu’il ne reçoive, par la volonté divine, la charge de khalife général des mourides en succédant à feu Serigne El hadji Mouhamadou Lamine Bara MBACKE rappelé à Dieu dernièrement qui était lui aussi en train de se faire construire une demeure dans le même quartier à Darou Mousty. Tout cela, souligne Serigne Bassirou, pour dire que cette ville est la plus importante pour les talibés après Touba capitale du mouridisme.

Dans la même veine, Serigne Bassirou MBACKE Abdou Khoudoss a transmis au Président de la République à travers le Ministre d’Etat SOURANG, la requête de Serigne Cheikh Khady MBACKE qui demande de faire sursis à la délocalisation des habitants des zones inondées et d’y mettre en chantier d’autres stratégies pour un retour à une situation normale.

Toujours dans la même lancée, il a invité Thierno LO et Modou DIAGNE Fada, au nom du Khalife à conjuguer leurs efforts dans la localité et ses alentours pour réussir les missions qui leurs sont confiées par le chef de l’état mais aussi pour le succès de Darou Mousty qui les a vu naître et qu’ils doivent servir.

Avant de clôturer son propos, Serigne Bassirou MBACKE Abdou Khoudoss est revenu sur les interdits en vigueur dans la ville et a souhaité le concours énergique de toutes les autorités en service dans la localité pour une application sans complaisance.

Il a adressé, au nom de Serigne Cheikh Khady MBACKE, des remerciements à tous ceux qui ont fait le déplacement ou participé à la bonne tenue de cette cérémonie.-

"made gnaoul"

 

                                                                                                    

Ecrire un commentaire - Permalien - Partager