Blog créé grâce à Iblogyou. Créer un blog gratuitement en moins de 5 minutes.

Du rêve

En poésie

Une bouteille à la mer Posté le Dimanche 11 Octobre 2009 à 14h42

Texte écrit suite à la lecture de Vendredi ou la vie sauvage de Michel TOURNIER.

 

Robinson Crusoé, désespéré, décide d'écrire une lettre et de la jeter à la mer demandant à ce qu'on le sauve.

                                                                                          

                                                                                                                                         7décembre1964        

                                                                                                                                         Speranza

Cher lecteur, lectrice,

 

Mes salutations respectueuses pour vous qui avez trouvé cette lettre et qui je l'espère,me sauverez la vie.

 

Il y a maintenant des années de cela, j'ai fait naufrage sur une île au large des côtes du Chili, que j'ai nommé Speranza.

Je suis, me semble-t-il, sur l'archipel Juan Fernandez.

 

Je me prénomme Robinson et viens de York, là où en ce moment, ma femme et mes deux enfants attendent impatiemment mon retour.

Suite à mon naufrage, j'ai entrepris de construire un bateau nommé l'Evasion pour rejoindre le Chili mais je ne l'ai pas construit assez proche de la mer et ne peux le porter (il a fini mangé par les mites).

J'ai sombré de nombreuses fois dans le désespoir en me mettant dénudé au fond d'une grotte ou dans une mare de boue, et ne veux pas y retourner !

Voilà pourquoi, j'ai instauré des règles sur l'pîle (malgré le fait que je sois seul.)

et fait de gros travaux.

Je suis entouré de mon chien Tenn et de Vendredi, un Indien que j'ai sauvé d'un sacrifice des Araucans. Comme vous le lisez, nous sommes en danger sur cette île où de nombreux sacrifices humains sont effectués.

Je vous demande donc, conscient de la difficulté présente, de venir me sauver pour que je puisse retrouver ma femme et mes enfants.. Malgré tout, soyez prudents, cette île est assez terrifiante car il y a des chauves souris, des sèches mais surtout les peuples Indiens. J'ai passé de nombreuses nuits d'angoisse suite à leurs redoutables attaques.

 

Notre île reste assez civilisée car nos nombreux travaux ont portés leurs fruits comme par exemple: - La construction de ma villa

                    - La pipe autorisée le dimanche après le déjeuner

                    - Je suis moi-même le gouverneur

                    - Le vendredi est jeûné

                    - Le dimanche est chômé

Encore une fois, il faut que vous m'aidiez car j'en suyis arrivé à un point où je ne sais plus sourire.Merci de votre compréhension et je l'espère à bientôt.

                                   Robinson.

      ClairedeluneImage

                                                                                                                                                    

0 commentaire - Permalien - Partager
Commentaires