Blog créé grâce à Iblogyou. Créer un blog gratuitement en moins de 5 minutes.

Du rêve

En poésie

Une bouteille à la mer Publié le Dimanche 11 Octobre 2009 à 14:42:39

Texte écrit suite à la lecture de Vendredi ou la vie sauvage de Michel TOURNIER.

 

Robinson Crusoé, désespéré, décide d'écrire une lettre et de la jeter à la mer demandant à ce qu'on le sauve.

                                                                                          

                                                                                                                                         7décembre1964        

                                                                                                                                         Speranza

Cher lecteur, lectrice,

 

Mes salutations respectueuses pour vous qui avez trouvé cette lettre et qui je l'espère,me sauverez la vie.

 

Il y a maintenant des années de cela, j'ai fait naufrage sur une île au large des côtes du Chili, que j'ai nommé Speranza.

Je suis, me semble-t-il, sur l'archipel Juan Fernandez.

 

Je me prénomme Robinson et viens de York, là où en ce moment, ma femme et mes deux enfants attendent impatiemment mon retour.

Suite à mon naufrage, j'ai entrepris de construire un bateau nommé l'Evasion pour rejoindre le Chili mais je ne l'ai pas construit assez proche de la mer et ne peux le porter (il a fini mangé par les mites).

J'ai sombré de nombreuses fois dans le désespoir en me mettant dénudé au fond d'une grotte ou dans une mare de boue, et ne veux pas y retourner !

Voilà pourquoi, j'ai instauré des règles sur l'pîle (malgré le fait que je sois seul.)

et fait de gros travaux.

Je suis entouré de mon chien Tenn et de Vendredi, un Indien que j'ai sauvé d'un sacrifice des Araucans. Comme vous le lisez, nous sommes en danger sur cette île où de nombreux sacrifices humains sont effectués.

Je vous demande donc, conscient de la difficulté présente, de venir me sauver pour que je puisse retrouver ma femme et mes enfants.. Malgré tout, soyez prudents, cette île est assez terrifiante car il y a des chauves souris, des sèches mais surtout les peuples Indiens. J'ai passé de nombreuses nuits d'angoisse suite à leurs redoutables attaques.

 

Notre île reste assez civilisée car nos nombreux travaux ont portés leurs fruits comme par exemple: - La construction de ma villa

                    - La pipe autorisée le dimanche après le déjeuner

                    - Je suis moi-même le gouverneur

                    - Le vendredi est jeûné

                    - Le dimanche est chômé

Encore une fois, il faut que vous m'aidiez car j'en suyis arrivé à un point où je ne sais plus sourire.Merci de votre compréhension et je l'espère à bientôt.

                                   Robinson.

      ClairedeluneImage

                                                                                                                                                    

Ecrire un commentaire - Permalien - Partager
Regarder Publié le Dimanche 21 Février 2010 à 15:02:57

On passe sa journée,

Concentrés, distraits,

On scrute tout,

Jusqu'au bout,

Certains en sont privés,

Mais ca ne les empêche pas d'avancer,

Toujours avec prudence,

Car le monde est immense,

Des tas de choses arrivent,

Sous notre nez,

A quatre mille pieds,

Quelques fois, on y prête plus attention,

Car on a pas toujours envie de prendre la décision.

Cette envie de fuir, de choisir, de ressentir,

C'est simplement l'envie de regarder!

                                                                                            ClairedeluneImage

Ecrire un commentaire - Permalien - Partager
Etre ou ne pas être ?! Publié le Lundi 5 Juillet 2010 à 21:15:00

Que ce soit d'un célèbre écrivain,

Ou d'un chauffeur de train,

Cette phrase aura toujours un sens,

Offrant en nous une renaissance

Faisant jaillir nos plus profondes pensées,

Tellement intenses qu'elles sont enfouies, enterrées

Jusqu'à nous remettre en question,

Nous emmener loin des gens que nous aimons

Mêlant mélancolie

Nostalgie

Remords

A nous dire "Allez hop dehors!!"

Mais que ce soit l'écrivain,

Le conducteur de train,

Le médecin,

Le vendeur de vin,

La présidente,

La femme au foyer ardente,

Ils savent tous qu'on en revient toujours,

Sûrement en comptant les jours,

A l'amour !     smiley

                                                                                    Claire De LuneImage

Afficher le commentaire. Dernier par produc le 05-07-2010 à 23h50 - Permalien - Partager
D'ordinaire Publié le Jeudi 15 Juillet 2010 à 15:29:57

Se levant le matin,

S'asperge de parfum,

En passant par la salle de bain

S'habille rapidement,

Mais se maquille trop lentement

Voulant bien-sûr dire joliment!

Faisant un détour par la cuisine

On lui dit qu'elle avait bonne mine

Puis elle part au travail

Pleine d'espoir pour ses retrouvailles

Balayant la pièce d'un grand sourire,

Auquel ses collègues répondirent

S'asseyant à son bureau,

Fit tous ses travaux,

Puis sonna midi

Sa pause, elle prit !

A 13 heures,

Pleine de bonheur

Retourna à son bureau,

Sortant son pinceau,

Se repoudra

Puis un après-midi ordinaire démarra

A 17 heures, le travail finissait

Elle aimait

Les journées ensoleillées

Attrapa les clés

Puis rentra chez elle

Après une journée très belle

Puis posant la tête sur l'oreiller

Demain, prête à recommencer,

La même journée !

                                                                    Claire de luneImage

Ecrire un commentaire - Permalien - Partager
Sans intérêt Publié le Jeudi 15 Juillet 2010 à 15:45:05

Lors d'une journée banale

Que ce soit familial ou amical,

Au détour d'une rue

Ou en buvant un grand cru

Dans une conversation

Sans vraiment y prêter attention

On pose des questions:

Telles des "Ca va ?" Sans intérêt

Parfois montrant un manque de respect,

Ne prêtant à ce qui suivra, rien d'attentif

Comme un paresseux aux problèmes auditifs

Volent des mots qui finissent

S'anéantissent

Dans un trou béant

En se disant :

"Tout le monde oubliera,

Cela se finit toujours comme ca!"

Mais un jour ils ressurgissent

Pour vous dire :"La prochaine fois, il faut que tu réflechisses ! "

Car jamais ils n'oublieront

Prenez garde ou sinon...

Vos proches disparaîtront !

                                                                        Claire de luneImage

Ecrire un commentaire - Permalien - Partager