Blog créé grâce à Iblogyou. Créer un blog gratuitement en moins de 5 minutes.

Méditons la Bible

Le témoignage

Enseignement N°53: Quel baptême pour naître de nouveau Posté le Mardi 10 Juin 2014 à 17h59

JOURNEE MONDIALE DE L’EVANGILE – 2014 (jme2014)

Discours d’ouverture: Dr Israël N’Goran. Apôtre de la MEVANO, la Mission Evangélique Obliam.

« Ne méprisez pas le jour des faibles commencements. Cette journée, dans deux ans réunira le monde entier.

Pour cette 1ère édition, le thème que nous traiterons est le baptême du nouveau converti. Le baptême est d’autant important et capital qu’il est le pont entre le monde et l’église de Christ. Nous disons que le baptême ouvre la porte qui donne sur le chemin qui conduit du monde au royaume de Dieu.

Le Seigneur Jésus-Christ nous a fait état de deux portes.

Matthieu 7:13-14 « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. »

Une porte étroite qui donne sur un chemin resserré. Le chemin de la vie. A l’opposé, il y a une large porte qui donne sur un chemin spacieux. Le chemin de la perdition. Le chemin de l’enfer.

Ainsi donc, le Seigneur en Luc 13:24 nous exhorte en disant: « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas. » Si le baptême n’est pas fait selon la sainte doctrine de Christ, il devient une mauvaise porte. Ce simple geste peut sauver comme perdre. D’où son importance et toute l’attention qu’il faut lui accorder.

Un certain nombre de positions ont conduit à des pratiques qui naturellement ne sont pas toutes justes.

Voici la gamme de pratiques constatées:

a)    Baptiser par aspersion ou par immersion ?

b)    Baptiser au nom de Jésus-Christ ou au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ?

Nous convoquons cette rencontre pour établir définitivement la vérité.

1.    Avons-nous le droit d’une telle convocation ?

Ma réponse est oui ! C’est la seule chose responsable et sensée qu’un digne serviteur de Dieu puisse faire. Car il est écrit en Philippiens 3:15 que « Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée; et si vous êtes en quelque point d’un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. » En la matière nous n’avons pas la même pensée sur le baptême. Jésus-Christ, le chef de son église nous a convoqués pour nous éclairer sur ce sujet. C’est d’un !

De deux, nous avons un témoignage similaire au début de la révélation de l’église de Christ.

Lisons Actes 15:1-2 « Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant: Si vous n’êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés.

Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion; et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question. » Jésus-Christ vient d’accomplir le sacrifice du salut et est souverainement élevé auprès du Père. La bonne nouvelle du salut en Christ devrait donc être annoncée.

Au lieu d’annoncer cette grâce, des judéens annoncent que seuls ceux qui seront circoncis selon la loi de Moïse seront sauvés. L’Apôtre Paul et son compagnon Barnabas ont entendu cette hérésie et l’on dénoncée avec force.

Finalement, la sagesse a recommandé à tous d’aller à Jérusalem pour débattre de la question avec les anciens et les apôtres.

Que s’était-il passé ?

Actes 15:6-7 « Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire. Une grande discussion s’étant engagée, Pierre se leva, et leur dit: Hommes frères, vous savez que dès longtemps Dieu a fait un choix parmi vous, afin que, par ma bouche, les païens entendissent la parole de l’Evangile et qu’ils crussent. » La réunion a eu lieu et les apôtres et les anciens ont accepté de discuter face à face du sujet. Après quoi, ils ont rédigé une motion à adresser à toute l’église afin que tous, marchent d’un même pas.

Actes 15:22-31 « Alors il parut bon aux apôtres et aux anciens, et à toute l’Eglise, de choisir parmi eux et d’envoyer à Antioche, avec Paul et Barnabas, Jude appelé Barsabas et Silas, hommes considérés entre les frères. Ils les chargèrent d’une lettre ainsi conçue: Les apôtres, les anciens, et les frères, aux frères d’entre les païens, qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut !

Ayant appris que quelques hommes partis de chez nous, et auxquels nous n’avions donné aucun ordre, vous ont troublés par leurs discours et ont ébranlé vos âmes, nous avons jugé à propos, après nous être réunis tous ensemble, de choisir des délégués et de vous les envoyer avec nos bien-aimés Barnabas et Paul, ces hommes qui ont exposé leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus-Christ.

Nous avons donc envoyé Jude et Silas, qui vous annonceront de leur bouche les mêmes choses. Car il a paru bon au Saint-Esprit et à nous de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nécessaire, savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu.

Eux donc, ayant pris congé de l’Eglise, allèrent à Antioche, où ils remirent la lettre à la multitude assemblée. Après l’avoir lue, les frères furent réjouis de l’encouragement qu’elle leur apportait. » Des hommes crédibles et distingués ont été envoyés pour exposer la vérité aux frères et sœurs. Ainsi, tous ont été réjouis et encouragés dans leur foi commune.

En conclusion, nous avons eu donc raison de convoquer cette rencontre. C’est donc plus qu’un devoir de nous laisser accorder par le Saint-Esprit à la seule vérité possible sur le sujet du baptême dans l’église de Jésus-Christ.

2.    Qu’est-ce qui a caractérisé cette rencontre et en a assuré le succès ?

De façon générale, il s’agit de l’humilité. D’autres ont été humbles pour savoir qu’il y a des apôtres qui ont plus de connaissance sur le sujet. Et ils ont accepté d’aller à leur rencontre et de les écouter. Aujourd’hui, la maladie des serviteurs s’appelle orgueil.

·       Paul et Barnabas ont parlé et témoigné de la foi en Jésus-Christ.

·       Pierre a parlé et rendu témoignage à la puissance de l’évangile.

·       Et, Jacques a pris la Parole pour conclure et donner les instructions.

Aujourd’hui, les serviteurs n’ont pas l’humilité de savoir qu’il y a cinq (5) ministères en qui, tous, devons réciproquement, nous bénir pour la bonne marche de l’église de Christ.

-        Apôtre

-        Prophète

-        Evangéliste

-        Pasteur

-        Docteur

Doivent, humblement, connaître les forces et limites de leurs ministères pour demander le soutien qu’il faut aux autres, en temps et en heure.

1 Corinthiens 7:17 « Seulement, que chacun marche selon la part que le Seigneur lui a faite, selon l’appel qu’il a reçu de Dieu. C’est ainsi que je l’ordonne dans toutes les Eglises. » Dieu ne donne pas tout à chaque serviteur. Chacun a sa part selon la mission qui lui est confiée.

Galates 2:7-9 « Voyant que l’Evangile m’avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis, car celui qui a fait de Pierre l’apôtre des circoncis a aussi fait de moi l’apôtre des païens, et ayant reconnu la grâce qui m’avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d’association, afin que nous allassions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis. » Ils sont tous apôtres, mais leurs cibles sont différents.

Moi, Dr Israël N’Goran, je suis apôtre de Christ et docteur de sa Parole. Ma cible, c’est l’église de Dieu. Car, l’église de Dieu doit être à nouveau dirigée selon le modèle de sa Parole.

·       Les apôtres, les envoyés en avant doivent savoir qu’ils sont incapables de conduire les brebis au quotidien. Ils doivent donc être humbles pour savoir leurs limites et établir des anciens au moment opportun et aller ailleurs pour des champs nouveaux. Actes 14:21-25 « Quand ils eurent évangélisé cette ville et fait un certain nombre de disciples, ils retournèrent à Lystre, à Icone et à Antioche, fortifiant l’esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et disant que c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu.

Ils firent nommer des anciens dans chaque Eglise, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru.

Traversant ensuite la Pisidie, ils vinrent en Pamphylie, annoncèrent la parole à Perge, et descendirent à Attalie. » Comme l’apôtre Paul l’a fait, par des visites ou des lettres, les apôtres se chargent de corriger ensuite les doctrines.

·       Les évangélistes doivent prendre conscience qu’ils savent évangéliser, mais qu’ils n’ont pas compétence pour enseigner les doctrines, ni pour être berger encore moins jouer les prophètes.

·       Les prophètes n’ont pas à évangéliser, ni à diriger des brebis, ni à enseigner, mais juste à parler quand Dieu parle et à se taire quand Dieu ne parle pas. Ainsi, apôtre, pasteur, évangéliste et docteur ont le devoir de les consulter pour une meilleure orientation de leurs différents ministères.

·       Les pasteurs, en leurs qualités de bergers savent élever le troupeau de Dieu. Leur travail est l’encadrement au quotidien des chrétiens. Ils ont obligation d’avoir recours aux prophètes pour voir clair, aux docteurs pour enseigner leurs fidèles et aux évangélistes pour agrandir leurs assemblées en nombre.

·       Les docteurs, enseignent la pureté et la profondeur des doctrines de Christ. Ils sont des prédicateurs itinérants comme les évangélistes et ne doivent point s’asseoir à conduire des brebis.

L’église du Seigneur Jésus-Christ doit à nouveau être dirigée selon le modèle de sa parole. Plus que jamais, cette humilité doit caractériser tous les serviteurs de Christ selon leurs appels respectifs. C’est ainsi donc, en tant que docteur de la saine et sainte doctrine de Jésus-Christ, que je préside à cette rencontre, dénommée Journée Mondiale de l’évangile.

Tout en vous remerciant d’être venu pour voir la vérité de Dieu se manifester, je déclare ouverte les journées mondiales de l’évangile édition 2014. Que la sagesse et la vérité du Saint-Esprit nous habitent et nous guident. Amen ! »

>>>> Cantique.

QUEL BAPTÊME POUR NAÎTRE DE NOUVEAU ?

Introduction

Il est écrit en Ephésiens 4, du verset 4 à 6 « qu’Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. »

Comprenons qu’il y a;

·       Une et une seule église.

·       Une seule espérance.

·       Cette seule église est conduite et administrée par un et un seul Esprit. C’est le Saint-Esprit, l’Esprit de vérité.

·       Un et un seul Seigneur. Le Seigneur Jésus-Christ.

·       Une seule et unique foi.

·       Un et un seul baptême.

·       Un et un seul Dieu. L’Eternel Dieu le Père, qui gouverne tout.

Alors qu’il est dit qu’il y a un seul baptême, je constate malheureusement, trois sortes de baptême.

-        Dans le milieu catholique, l’on asperge le front ou la joue ou la tempe du candidat au baptême, en prononçant la formule, « je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. »

-        Dans les milieux évangéliques, le candidat au baptême est plongé entier dans l’eau, les uns le faisant « au nom de Jésus-Christ » et les autres le faisant « au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. » Ici, le conflit se trouve au niveau de la formule sacramentale.

Dans cette confusion, il y a une et une seule vérité à tirer. Et nous allons tirer cette vérité aujourd’hui, car, le Seigneur Jésus-Christ, en me nommant et en m’établissant pour que son église soit à nouveau dirigée selon le modèle de sa Parole, m’a qualifié et équipé afin d’être la voix qui indique le chemin à son église. Et c’est ce que nous faisons depuis une dizaine d’année.

1.    Que signifie baptiser ?

Le mot « baptizo » que le Seigneur Jésus-Christ utilise en Matthieu 28 verset 19, et que l’apôtre Pierre emploie à la pentecôte dans Actes 2 verset 38, signifie, plonger, immerger ou submerger dans le sens d’un navire qui a coulé.

Quand ce mot « baptizo » est employé dans le cadre de l’évangile, il signifie purifier en plongeant ou submergeant, laver, se laver, se baigner, rendre pur avec beaucoup d’eau.

Baptiser, c’est donc plonger, totalement et complètement, dans l’eau.

Par la définition, nous comprenons que l’aspersion est un usage contraire au fondement du baptême. Le baptême catholique est donc faux et n’est point à pratiquer dans l’église Jésus-Christ. Tous ceux qui aspergent ne baptisent point.

2.    Qu’est-ce qui opposent les évangéliques ?

La doctrine du baptême oppose sérieusement les serviteurs de Dieu dans le milieu évangélique. Qu’est-ce qui les opposent tant ? Bien aimés frères et sœurs, quatre versets, les divisent.

Jésus-Christ en personne a dit en Matthieu 28 verset 19: « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. »

L’apôtre Pierre a dit en Actes 2 verset 38: « Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. »

Actes 8:16 « Car il n’était encore descendu sur aucun d’eux; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. »

Actes 19:5 « Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus. »

Voici les quatre versets qui évoquent le baptême au nom de Jésus-Christ ou au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Ceux qui militent pour le baptême « au nom de Jésus-Christ » basent leur doctrine sur deux versets.

Jean 16:13 « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. »

Colossiens 3:17 « Quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père. » Leur raisonnement est simple et le voici: « Désormais, c’est le Saint-Esprit qui nous conduit dans toute la vérité. Et il a dit que nous devons tout faire au nom du Seigneur Jésus. Donc le baptême se fait au nom de Jésus-Christ. »

Dieu n’a-t-il pas dit par la bouche du prophète osée en Osée 4:6 que « Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J’oublierai aussi tes enfants. » J’espère que tous seront humbles pour accepter la vérité de Dieu.

Répondons à une question importante. Le Saint-Esprit, promis et donné par Jésus-Christ, à son église, est-il venu pour s’opposer aux enseignements de Jésus ? Est-il venu pour annuler tout ce que Jésus a dit et fait ? Le Saint-Esprit est-il venu pour créer lui-même de nouvelles doctrines ?

3.    Le Saint-Esprit s’oppose-t-il à Jésus-Christ ?

Jean 16 : 12-14 « verset 12: J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. L’homme avait compris et appliqué ce que Jésus-Christ avait dit. Mais pour la suite, sans l’aide du Saint-Esprit, l’homme ne pourrait comprendre ni appliquer.

Verset 13: Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. L’esprit de vérité, nous dira ce qu’il aura entendu. C’est de qui, le Saint-Esprit entendra-t-il ce qu’il nous dit ? C’est du Seigneur Jésus-Christ.

Mieux ! Au verset 14, il est écrit: Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera. » Il glorifiera Jésus-Christ seul. Tout ce qu’il dira, il le prendra à Jésus-Christ.

Bien aimés frères et sœurs, le Saint-Esprit n’est point opposé à Jésus-Christ. Il n’est point venu pour modifier ni pour créer une quelconque doctrine. Il est là pour nous conduire selon les instructions et autres prescriptions de Jésus-Christ.

Lisons Matthieu 28:20 « Enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » Le Saint-Esprit va enseigner ce que Jésus-Christ a prescrit.

Et dans le cas du baptême, il a prescrit et dit: « Faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. »

4.    Que comprendre par « au nom de Jésus-Christ » ?

Posons-nous une question importante. Au temps des actes des apôtres, il existait combien de baptêmes ?

Actes 19:3-5 « De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? Et ils répondirent: Du baptême de Jean. Alors Paul dit: Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c’est-à-dire, en Jésus. Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus. » Il y avait deux (2) baptêmes. Le baptême initié par Jean et celui initié par Jésus-Christ.

Ce que les apôtres disent, c’est qu’il faut le baptême du temps de Jésus-Christ, en opposition à celui du temps de Jean-Baptiste.

L’explication est simple. Jean est venu annoncer Jésus-Christ. Jésus-Christ étant, venu, le baptême de Jean est à proscrire. Désormais c’est celui de Jésus-Christ qu’il faut.

Pour faire simple, les apôtres ont dit: « Faites-vous baptiser du baptême de Jésus-Christ. »

5.    Pourquoi faut-il baptiser au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ?

5.1  Parce que Jésus-Christ l’a prescrit.

Matthieu 28:19 « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. » C’est ceci que le Saint-Esprit a entendu de Jésus-Christ. Et c’est cela qu’il nous dira.

5.2  Découvrons la révélation profonde.

Suivons l’entretien que le Seigneur Jésus-Christ a eu avec Nicodème, le docteur de la loi.

Jean 3:3-4 « Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ? » Le Seigneur Jésus-Christ et Nicodème ont employé le mot « gennao (ghen-nah’-o) » qui signifie engendrer, concevoir, être né, enfanter, donner le jour.

Pour Jésus-Christ, naître de nouveau, respectera le même processus que la naissance des enfants. Et c’est cela qui suscite l’étonnement du Docteur Nicodème.

Comment se fait la naissance biologique ?

- L’enfant, dans le ventre de sa mère est immergé dans l’eau.

- Quand la poche des eaux se déchire, l’enfant sort.

- Quand il respire, il reçoit le souffle de vie.

Jean 3:5-7 « Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit.

Ne t’étonne pas que je t’aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. »

L’enfant, nait d’eau et d’esprit. Mais le processus se développe dans le sein de la chair. L’homme est donc chair à sa naissance biologique.

Le baptisé, nait d’eau et d’esprit. Le processus se développe dans le sein de Dieu. Jésus-Christ n’est pas celui qui engendre. Il est juste le sauveur. Celui qui engendre, c’est le créateur. Le créateur, c’est l’Eternel en tant que Dieu complet en Père, Fils et Saint-Esprit.

6.    Quel baptême pour naître de nouveau ?

Le baptême conforme pour naître de nouveau, c’est le baptême qui est fait par immersion dans le sein du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

-        Le candidat au baptême est engendré dans le sein du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

-        Quand il sort de l’eau, il reçoit le Saint-Esprit.

Il est né de nouveau par l’Esprit et il devient esprit, par la vertu du Saint-Esprit qui vit ainsi en lui.

Paix sur vous, amen !

>>>>> Cantique.

0 commentaire - Permalien - Partager
Commentaires