Blog créé grâce à Iblogyou. Créer un blog gratuitement en moins de 5 minutes.

la cachina

cuisine et galéjades

Antisocial, mort à l'assurance maladie Publié le Mardi 6 Décembre 2016 à 12:26:54

source Medef

«  Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. (…) Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie. Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme…
A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance ! »

 

 

Ecrire un commentaire - Permalien - Partager
Que cache ces mesures, on va déguster ! Publié le Mercredi 23 Novembre 2016 à 08:23:35

 

Les 15 mesures phares de François Fillon

Si François Fillon est élu à la tête de l’Etat, ses actions auront 3 PRIORITES :

1ère priorité : LA LIBERATION DE L’ECONOMIE

2ème priorité : RESTAURER L’AUTORITE DE L’ETAT pour protéger les Français

3ème priorité : AFFIRMER NOS VALEURS

Il s’engage sur 15 MESURES PHARES :

  1. 100 milliards d’euros d’économies en 5 ans sur les dépenses publiques.
  2. 40 milliards de baisse des charges pour les entreprises et 10 milliards d’allégements sociaux et fiscaux pour les ménages.
  3. Fin des 35 heures dans le secteur privé et retour aux 39 heures dans la fonction publique.
  4. Suppression de l’ISF pour aider au financement des entreprises,
  5. Recul de l’âge de la retraite à 65 ans et unifier tous les régimes de retraite pour maintenir le pouvoir d’achat des retraites
  6. Alignement du régime fiscal des commerçants, artisans et indépendants sur celui des auto-entrepreneurs.
  7. Suppression des normes françaises surajoutées à la réglementation européenne pour que notre agriculture redevienne la première en Europe
  8. Instauration d’une allocation sociale unique pour que les revenus du travail soient toujours supérieurs à ceux de l’assistance.
  9. 12 milliards d’euros de plus dans la sécurité, la défense et la justice, et création de 16 000 places de prison, pour que les condamnations soient exécutées.
  10. Interdire le retour sur le territoire national des Français partis combattre à l’étranger dans les rangs terroristes, condamner les personnes coupables d’intelligence avec l’ennemi et expulser les étrangers appartenant à la mouvance terroriste.
  11. Réduire l’immigration en créant des quotas et en ne versant des prestations qu’aux étrangers en situation régulière depuis au moins deux ans.
  12. Age de la scolarité avancé à 5 ans au lieu de 6, pour favoriser l’apprentissage de la lecture et des savoirs fondamentaux par nos enfants
  13. Universalité des allocations familiales et plafond du quotient familial porté à 3000 euros par demi-part pour soutenir les familles.
  14. Adoption plénière réservée aux couples hétérosexuels, limiter la PMA aux couples hétérosexuels infertiles et interdire la GPA
  15. Protection de notre patrimoine, réduction de la fracture culturelle par un plan « patrimoine pour tous » et soutien à la création artistique pour le rayonnement culturel de la France.
Afficher les 3 commentaires. Dernier par voyance gratuite par mail rapide le 17-02-2017 à 16h31 - Permalien - Partager
Trumpez vous ! Publié le Mercredi 9 Novembre 2016 à 08:40:18

Afficher l'image d'origine

Bientôt le "premier père fondateur"

à quand le scénario  "purge anarchie"

Afficher le commentaire. Dernier par vrai voyance gratuite par mail le 17-02-2017 à 16h27 - Permalien - Partager
NON à HALLOWEEN Publié le Dimanche 30 Octobre 2016 à 10:03:56

Macabre, mercantile etc.....

puis je suis tombé sur ça, alors là, c'est le bouquet

 

en Espagne cette fête est interdite car pas en accord avec la tradition catholique de ce pays (information à vérifier)

Image

Ecrire un commentaire - Permalien - Partager
La tourista à 60 millions Publié le Jeudi 20 Octobre 2016 à 10:38:32

Source le net (figaro)

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/10/18/20002-20161018ARTFIG00141-les-hoteliers-espagnols-accusent-les-britanniques-d-arnaque-massive.php

Les hôteliers espagnols accusent les Britanniques d'arnaque massive

Benidorm fait partie des sites très prisés par les touristes britanniques.

 

Les professionnels du tourisme en Espagne ont constaté un bond suspect des réclamations de touristes britanniques évoquant des problèmes gastriques pour se faire rembourser leur séjour. La manœuvre leur a déjà coûté plusieurs millions d'euros.

Une épidémie de tourista sévit dans les hôtels des côtes espagnoles. Mais elle ne touche que les touristes britanniques, à en croire les chiffres des réclamations publiés il y a quelques jours par l'HOSBEC, l'association des hôteliers de Benidorm, de la Costa Blanca et de Valence. «Les hôteliers qui travaillent avec les tour-opérateurs britanniques ont constaté un bond de 700% des réclamations de clients pour de supposées indispositions durant leurs vacances», écrivent-ils dans un communiqué. Ces «indispositions», qui prennent essentiellement la forme de pathologies gastro-intestinales, ne concernent pas les clients d'autres nationalités, présents aussi en nombre, comme les Belges, Hollandais ou Portugais, constatent-ils.

Alors d'où vient ce mal étrange qui touche uniquement les Britanniques? D'après les hôteliers espagnols…de nulle part. Les Anglais profiteraient en fait du système de réclamation très souple en vigueur dans leur pays pour s'inventer une maladie gastrique et réclamer le remboursement de leur séjour en Espagne. Une fois de retour au pays, ils se plaignent auprès de leur tour-opérateur qui engage ensuite un cabinet d'avocats spécialisés et se retourne contre les hôteliers. Pour ces derniers, la facture est salée: ils doivent non seulement rembourser le client (plus de 400 euros en moyenne cet été) mais aussi les frais d'avocat qui font gonfler la note.

«Dans le système anglo-saxon, on va dans le sens du plaignant»

Gérard Bocage, expert dans la gestion du risque et assurance

Ce système, dans lequel la parole du client est prise pour argent comptant, ne concernerait selon l'HOSBEC que les Britanniques. «Dans le système anglo-saxon, on va dans le sens du plaignant, confirme Gérard Bocage, expert dans la gestion du risque et assurance au sein du cabinet Liger assurances tourisme. Dans le droit français par exemple, il faut prouver que la mise en cause de l'établissement est légitime. Il y a des règles à respecter pour prouver que le dommage est avéré. La parole seule du client ne suffit pas», explique-t-il.

Outre-manche, la réclamation serait à l'inverse devenue un véritable business pour des cabinets d'avocats spécialisés (que l'HOSBEC qualifie de «vautours») et des sociétés privées chargées de la prise en charge des clients mécontents. Une récente enquête du Mail, citée par les hôteliers espagnols à titre de preuve, révèle justement une inquiétante inflation du nombre de réclamations portées par ce type de cabinets d'avocats, à l'encontre de la NHS, le service public de la santé de la Grande-Bretagne. Cette dernière a dû verser 418 millions de livres suite à des plaintes l'an dernier.

Une «épidémie» qui pourrait coûter 60 millions d'euros aux hôteliers

Pour l'ensemble du secteur touristique espagnol le coût de la manœuvre britannique est conséquent: plus de 60 millions d'euros. «Absolument insoutenable» pour l'hôtellerie, selon l'association.

Les professionnels espagnols réclament donc des tour-opérateurs britanniques une réforme «radicale» de leur système de réclamation. Faute de quoi, les relations commerciales avec l'Espagne pourraient se «détériorer». En attendant, ils annoncent un renforcement des contrôles sanitaires avec la mise en place d'un système de traçabilité qui permettra de vérifier si les comportements de consommation des touristes sont «compatibles» avec les faits énoncés dans leur plainte. Ils prévoient également de mieux informer leur clientèle sur les risques encourus en cas de fausse réclamation.

Ecrire un commentaire - Permalien - Partager
Un fromage dépasse la DLUO Publié le Mardi 18 Octobre 2016 à 13:38:20

Pêché sur le net

C'est la désolante saga d'un fromage d'abord appelé Hollande et fabriqué avec la crème des grandes écoles, puis rebaptisé Président avant de se liquéfier peu à peu, en dépit de sa graisse personnelle, jusqu'à s'identifier au yaourt à 0%.


Le refus de prendre ses distances avec la crèmerie sous prétexte qu'un bail, récusé aujourd’hui  par presque tous les signataires, lui assure encore un an et demi de pas-de porte, semble avoir fait définitivement tourner le bon lait de la tendresse électorale.

L’amour pour ma patrie étant plus fort que l'amour-propre, j'en arrive à regretter d'avoir, dès le début de l’année de disgrâce 2012 et en basculant déjà dans l'opposition, tout prévu des malheurs qui allaient fondre sur nous.

A savoir l’incompétence gouvernementale d'un cacique de province propulsé directement de la direction du département le plus endetté du pays à la tête de la cinquième puissance mondiale. Une incapacité à rallumer les fours de la croissance, beaucoup plus angoissante que celle d'un réparateur de chaudière connaissant mal son métier.

L’entêtement idéologique, le défaut de pragmatisme et le manque de charisme ont abouti à ce que, élu voilà trente mois avec 52% des voix, Hollande ne disposerait même pas aujourd'hui d'une majorité au conseil municipal de Tulle.

Certains remarqueront qu'on ne doit pas plus apprendre l'arithmétique que l'orthographe à l’ENA. D'autres dresseront la liste des bons sentiments tombés en quenouille, des promesses non tenues parce qu'intenables et des formules pompeuses vidées de leur sens par les réalités. Emplois d'avenir devenus jobs sans lendemain. Soi-disant pactes impliquant l'accord de tous mais rejetés la semaine suivant leur annonce. Suppression des impôts mais pour ceux qui n'auraient jamais dû en payer.

Le pouvoir devient une impasse lorsque le peuple descend dans la rue.

La mosaïque formée par les déçus, mécontents, protestataires qui recouvre toutes les régions, toutes les générations, toutes les professions : Les policiers se suicident, les paysans sont désespérés, les médecins ferment leurs cabinets, les avocats retirent leur robe, les huissiers sont tout saisis et ,pour la première fois, les enseignants, les parents et les enfants éprouvent le même ras-le bol.

Les mensonges d’État s'érigent en système de communication. Le remplacement des 16  "  Moi Président  ", qui ont fait, paraît-il, la victoire contre le seul " sans-dents " qui consomme la défaite.

Les braves gens ne comprennent pas qu'on puisse terminer un quinquennat alors qu'ils n'ont pas de quoi finir le mois.  

Un endettement galopant dont on n'ose même plus préciser le montant.
 
Un va-t-en-guerre menaçant  de ses canons un tyran syrien mais ne réussissant à faire fuir que vers Bruxelles ou vers Londres les riches de son propre pays.
 
Sans oublier le summum de l’irresponsabilité : la fausse  nouvelle de la libération - jamais intervenue à la suite de tractations jamais amorcées - des 250 jeunes filles nigérianes mariées de force à leurs ravisseurs.
 
Et que dire de l’image véhiculée par des médias moins friands de séductions que de ridicules ? Un personnage mal fagoté, affublé  par son tailleur, déguisé par son chemisier, abandonné par ses  amis, décrié par ses femmes, mal entouré, mal conseillé, mal dans une peau tavelée par les coups reçus de toutes parts.
 
Une vie privée vaudevillesque jalonnée par l'octroi d'un ministère plutôt que d’un pacs à la mère de ses quatre enfants, poursuivie par la répudiation publique en dix-huit mots d’une femme aimée pendant sept ans et achevée par l'édition d'un livre de secrets d'alcôve griffonnés au saut du lit.
 
Pour l'heure, les appartements, désormais moins privés, de l’Élysée verraient débarquer chaque soir et repartir chaque matin, une comédienne dont il faudrait vérifier que les horaires tardifs et la régularité des prestations n'enfreignent pas la législation du travail de nuit.
 
Non seulement, je n'envie pas sa place mais je le plains de s’y accrocher, car je n’ose imaginer cette marionnette pathétique ne tenant plus qu'à un fil, errant dans le triste palais-bureau déserté par les courtisans, lorsqu'une secrétaire embarrassée prétend que par suite d'une grève de la distribution affectant seulement le 55 rue du Faubourg Saint-Honoré, les odieux quotidiens et les méchants magazines ne sont pas arrivés.
 
" Le pauvre homme  ", comme disait Orgon dans Tartuffe. Un père de la Nation en l’honneur duquel les enfants n'agitent plus de petits drapeaux qu'à Bamako et qui ne peut plus parcourir l'Hexagone sans se faire huer.
 
A Hollande qui lui faisait remarquer, en le décorant pour six mois de cohabitation, qu'on pouvait réussir sa vie sans devenir président de la République, Valls aurait eu beau jeu de rétorquer qu'on peut tout rater en le devenant. Plus besoin de posséder la science des conjectures pour prévoir la catastrophe.
 
... elle est déjà là.

 

Philippe Bouvard

 

Ecrire un commentaire - Permalien - Partager